C’est un petit jardin de ville. Il est vide et triste quand je viens le visiter sous la pluie. Les limites : les murs en pierre sont beaux mais très, présents, ils m’étouffent. Comme la cliente je veux du végétal, le jardin aussi semble nous le demander. La terre est argileuse, lourde, elle semble étouffer. Il va falloir plusieurs années pour améliorer le sol.
Je dessine deux grands massifs en courbe avec des vivaces et des arbustes qui vont donner deux belles masses colorées en pied de murs. Les courbes contrastent avec les lignes droites présentes partout dans le jardin actuel. J’intègre des grimpantes qui vont investir les murs, apporter une touche de végétation à l’horizontal.
Chaque année nous viendrons apporter de la matière organique pour améliorer le sol, nourrir les plantes. Une charmille a été planté au fond, elle apportera de cette matière organique, tout comme les graminées qui, taillées une fois par an, seront utilisées pour pailler le sol.